Le street art de Lisbonne entre les murs de la Tour Paris 13

A Lisbonne, les immeubles vides, ils connaissent. Le street art chez eux, c’est la crise de l’immobilier, les immeubles abandonnés et les artistes qui partent à l’assaut des façades. Les enfants du pochoir et de la bombe de peinture partis reconquérir leur ville pour « montrer le côté magique de la vie », sont aujourd’hui connus dans le monde entier.

Logique, donc que la Galerie parisienne Itinerrance de Mehdi Ben Cheikh leur fasse une place de choix : dans la Tour Paris 13, le second étage est à eux. Certains visiteurs font jusqu’à 3 ou 4 heures de queue pour les voir. Quatre mille visiteurs depuis le début du mois, pas déçus du voyage : « C’est magique ! Des décombres transformés en territoire du rêve ! ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Add Fuel et ses pochoirs sophistiqués, Mar et ses personnages difformes et fantastiques, Joao Samina et ses portraits énigmatiques : les univers s’enchevêtrent et dialoguent.

La Portuguese touch est bien présente. MaísMenos, alias + –, fait un clin d’œil aux Portugais de Paris avec son slogan tagué sur un drapeau français « Allons immigrants de la patrie, le jour de gloire est arrivé ». Taillés au burin dans la peau des murs, les portraits de Vhils et leurs regards qui nous scrutaient sur les façades du 18e arrondissement en 2012, sont de retour.

Ce n’est pas la première fois que ces onze artistes se rencontrent : « On bosse de temps en temps sur des projets collectifs, au Portugal. C’est toujours super d’être ensemble et de se voir travailler, chacun de nous a des processus et des références différentes. » Celui qui nous parle,
c’est Mario Belem. Dans la Tour,
il nous donne à voir un univers onirique dans une petite chambre de 5 m2. Un personnage d’enfant qu’il a sorti du papier peint avec un message énigmatique : « Qui t’as vu ? Qui te voit ? ».

« C’est la traduction directe d’un proverbe Portugais : Celui que tu es, et celui que tu es devenu. Raconte Mario Belem. C’est un hommage aux immigrés Portugais à Paris, à leurs rêves et leurs espoirs. »

Belem

© MB

Mais les rêves semblent à l’étroit dans ces murs. Alors, Pantonio, lui, il s’évade. « Pantonio, il ne faut pas le perdre de vue. Ce type est brillant, son travail s’améliore sans cesse. »  Ses dessins aux tracés minimalistes, ses noirs et bleus en courbes mouvantes sont partout. Il explose le plancher du 2e étage pour laisser échapper des lapins fantasmagoriques qui partent à l’assaut de la façade extérieure, comme pour dire une envie de s’échapper, de s’évader.

Pour Mario Belem, le travail en intérieur, en termes de technique, c’est plus de temps : « La personne qui va voir ta peinture va s’approcher beaucoup plus près du mur. Il faut soigner les détails. C’est un challenge, pour nous les artistes de la rue ! »

A la fin du mois d’octobre, la Tour Paris 13 sera fermée au public. Début 2014, elle sera détruite, et les œuvres avec elle. Il reste encore vingt jours pour voir les artistes Portugais du 2e étage. Vous avez aussi tout l’automne et plus encore pour découvrir Lisbonne et ses immeubles aux façades envahies de créatures fantastiques, admirer les murs du Bairo Alto et les créations des street-artists en liberté.

Belem2

Mario Belem utilise de nombreuses techniques de peinture. Pour le projet de la Tour Paris 13, il a travaillé essentiellement à la brosse et aux peintures acryliques. © MB

Tour Paris 13,  5 rue Fulton, Paris 13, jusqu’au 31 octobre

Les artistes Portugais : Add Fuel, Mario Belem, Corleone , Eime, Joao Samina , Kruella, Mar, Pantonio, Paulo Arraiano, Vhils, -+- (ou Maismenos)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :